Vous êtes ici

Dépression, séparations, crises de la vie

Notre existence est jalonnée de séparations, de deuils, de périodes de crise plus ou moins importantes


La plupart de ces renoncements ne devraient pas être tragiques, ils sont dans le cours normal des choses.
Pour quelques uns d'entre nous, cependant, certaines de ces étapes paraissent insurmontables. 

La course à la réussite multiplie les risques d'effondrement dépressif : pression des résultats scolaires; peur de perdre son emploi, d'être "dépassé" par les nouvelles technologies; obligation de quitter son domicile; rupture amoureuse; conflits avec les enfants (les adolescents, en particulier); vieillissement; etc....

Face au sentiment profond d'abandon, de vacuité, de désintérêt pour soi-même et le monde qui nous entoure, de quelles ressources disposons-nous ?
La peur de l'incompréhension, le sentiment de culpabilité, la crainte de déranger son entourage,  viennent ajouter à la solitude de ces moments.

L'approche thérapeutique offre une voie de résolution qui est probablement la meilleure et qui est certainement la plus pérenne.  
La méthode d'analyse du transfert basée sur la qualité de la relation au thérapeute donne la possibilité de comprendre le sens à donner à la crise existencielle et à l'effondrement qu'elle produit.

De nombreux médecins somaticiens prescrivent la psychothérapie en première intention dans les cas de dépression, parfois associée à la prescription de psychotropes.